Achat de mobil-home : dissocier le vrai du faux

Acheter un mobil-home, cela ne s’improvise pas ! Les erreurs peuvent être nombreuses, la pire d’entre elles étant de ne pas respecter le Code de l’urbanisme et le règlement intérieur du camping.

les idées reçues sur l'achat de mobil home

Vous voulez acheter un emplacement de mobil-home dans un camping à Granville ? Très bon choix !

À condition de ne pas faire n’importe quoi ! En effet, acheter un mobil-home est une opération très particulière et même si vous avez votre idée ou votre opinion sur telle ou telle question (mettre votre mobil-home en location, l’aménager dans un emplacement spécifique, être exonéré de frais de raccordement etc.), en vérité, tout devra être fait dans le respect du Code de l’urbanisme et du règlement intérieur du camping.

Acheter un mobil-home : ce qui est vrai

Si cet article a pour vocation de mettre fin aux idées reçues, il confirme également certaines vérités dont vous doutiez éventuellement de la véracité.

  • Le propriétaire n’a pas besoin de demander de permis de construire : un mobil-home installé sur un camping ne requiert pas d’autorisation d’implantation (et encore moins de permis de construire) lorsqu’il ne dépasse pas 40 mètres carrés. Toutefois, le mobil-home doit conserver ses roues dans l’éventualité d’être déplacé.
  • Le propriétaire a la possibilité de contracter un crédit : on peut contracter un crédit quel que soit le montant du mobil-home ! En règle générale, les organismes de crédit proposent de financer un mobil-home à partir de 200 € par mois tout en sachant que l’investissement peut même couvrir 100 % de son coût total sur une durée maximale de quinze ans.
  • Le propriétaire du mobil-home peut y accéder à tout moment : bien que le mobil-home puisse éventuellement être mis à la location de façon temporaire ou saisonnière, son propriétaire peut y accéder quand il le veut durant la période d’ouverture du terrain. Cela dit, tous les campings résidentiels ne sont pas ouverts à l’année. Pensez-y !

  • Le propriétaire peut louer son mobil-home : en effet, le propriétaire du mobil-home peut le mettre à la location à l’année afin de rentabiliser son investissement. Mais pour cela, il doit préalablement obtenir l’accord de la direction du camping.


Acheter un mobil-home : ce qui est faux

De fausses idées en ce qui concerne l’achat de mobil-homes, il en existe tout un tas ! Voilà les affirmations que nous souhaitons démentir !

  • Le propriétaire peut aménager et décorer sa parcelle comme il le veut : le résident est tenu de respecter le règlement intérieur du terrain où se trouve sa parcelle. Quant aux gestionnaires du camping, ils sont tenus de respecter le Code de l’urbanisme.
  • Le propriétaire peut ajouter une terrasse à son mobil-home : cela est interdit ! En effet, aménager une terrasse ou véranda en béton pourrait entraver la mobilité du mobil-home. Par contre, les terrasses ou auvents démontables sont autorisés.
  • Le propriétaire peut habiter dans son mobil-home à l’année : même si le mobil-home lui appartient, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’une résidence secondaire, laquelle est destinée à une occupation saisonnière. Aussi, le propriétaire d’un mobil-home ne peut pas y rester tout au long de l’année.
     

Pour en savoir plus:
Granville, la ville à découvrir lors de votre séjour

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.