Comment le secteur du tourisme prépare-t-il la saison estivale ?

Le secteur du tourisme, durement affecté par la crise provoquée par la pandémie de coronavirus, n’a d’autre choix que de regarder vers l’avenir. En ligne de mire : les vacances d’été qui arrivent.

le secteur du tourisme français après le covid

Cet été, aurez-vous la chance de vous détendre dans votre tente coco sweet préférée en Normandie ? C’est en tout cas notre souhait le plus cher ! Tout comme les autres acteurs de l’industrie du tourisme en France, nous traversons une crise particulièrement virulente. Mais malgré le risque d’absence de clientèle étrangère, nous sommes prêts à préparer au mieux les vacances d’été qui arrivent.

C’est en France que vous passerez vos vacances d’été cette année !

Où partir en vacances cet été ? Eh bien, ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas de destination exotique loin de l’Hexagone pour les Français. Après tout, le Premier ministre Edouard Philippe l’a dit très explicitement dans une conférence de presse plus tôt ce mois-ci. Du fait de la pandémie de Covid-19, il serait peu judicieux et raisonnable de partir à l’étranger dans les mois qui viennent.

Les ménages n’ont donc d’autre choix que de se rabattre sur les régions françaises. Pour attirer la clientèle française, les groupes hôteliers usent d’une communication bien ficelée, en les incitant notamment à réserver leurs vacances dès aujourd’hui. En effet, tandis que des restrictions de déplacement s’appliquent toujours dans les zones rouges de la carte de déconfinement publiée par le gouvernement, les hôteliers vont devoir assouplir leurs règles et conditions de vente, soit en étant plus souples sur les annulations, soit en réduisant une partie de leurs tarifs.

« La clientèle française ne compensera pas le manque »

Tandis que Pierre et Vacances et Best Western ont admis être en train d’adapter leur offre, les gros voyagistes tels que Promo Vacances et Fram réfléchissent eux aussi à l’assouplissement de leurs conditions d’annulation afin de gagner en flexibilité. Promo Vacances par exemple, qui travaillent majoritairement avec des sites à l’étranger, est à la recherche de sites français compatibles avec son concept « club ».

Reste que pour le président de la Fédération Nationale des Organismes Institutionnels du Tourisme, Christian Mourisard : « Il est illusoire de croire que la clientèle française va compenser l’absence de touristes venant de l’étranger. En effet, en général, la clientèle étrangère occupe des hébergements haut de gamme. C’est un sérieux manque à gagner ». Sachez en tout cas que le Camping de Jullouville-les-Pins vous attend avec impatience cet été, et fera tout pour que votre séjour soit inoubliable.

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.